Explosion de Covid-19 à Bouillon: l’erreur de Sciensano corrigée

Sous le masque, Patrick Adam affiche un grand sourire.
Sous le masque, Patrick Adam affiche un grand sourire. - D.R.

Résumons les épisodes précédents : dans le cadre de ses missions de surveillance, l’institut belge Sciensano analyse les données Covid. Et l’institut de déterminer que selon les statistiques, Bouillon était l’une des communes les plus touchées par la pandémie. Sauf que le bourgmestre Patrick Adam n’avait pas la même lecture des chiffres. Et il a finalement eu gain de cause.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct