Infirmiers et policiers harcelés, une priorité pour la justice

Vincent Macq ne compte pas laisser passer ce type de comportement malvenu.
Vincent Macq ne compte pas laisser passer ce type de comportement malvenu. - XDB

Dans notre édition de ce mercredi 1er avril, le procureur du Roi de Namur, Vincent Macq, nous informait que, vu l’augmentation de faits du genre durant cette période de crise sanitaire, le harcèlement à l’encontre des professionnels de la santé serait puni.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct