Olivier Dulon s’est pris de passion pour les trails

Il court entre 10 et 30 kilomètres tous les soirs et ne dort que 3-4 heures par nuit.
Il court entre 10 et 30 kilomètres tous les soirs et ne dort que 3-4 heures par nuit. - V.L.

À 51,5 ans, ils ne doivent pas être nombreux ceux qui courent chaque soir entre 10 et 30 kilomètres à partir de 22h-23h et une journée de travail dans les jambes. Cerise sur le gâteau, il mange si peu, dort trois heures maximum quatre. « On doit me prendre pour un fou ! J’ai besoin de courir. Depuis mon enfance, j’ai toujours pratiqué le sport », assure-t-il.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct