Un Bouillonnais élabore des robots pour les enfants autistes

Aida Nazarikhorram, cofondatrice de LuxAI, et Lucas Boizet, ingénieur en électronique.
Aida Nazarikhorram, cofondatrice de LuxAI, et Lucas Boizet, ingénieur en électronique. - S.MN.

Tous les jours, Lucas Boizet, un Bouillonnais de 23 ans, quitte sa commune natale pour prendre le train en direction du Grand-Duché. Sa destination ? Les locaux de Lux AI, une jeune société à Luxembourg-ville spécialisée dans la conception du QT Robot (lisez « cutie » Robot, « mignon » en anglais), un robot éducationnel à destination des enfants atteints d’autisme.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour 7€/mois pendant 6 mois. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte -50%
Accédez à l'ensemble des articles et services de votre région pour 7€/mois

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct