Prison de Marche: 3 mois de prison pour détention de drogue

Prison de Marche: 3 mois de prison pour détention de drogue

En prison, cacher de la drogue dans son vagin est une technique plus répandue qu’il n’y parait. « C’est une méthode assez fréquente pour la simple et bonne raison qu’il s’agit d’un des rares endroits à ne pas être fouillé », nous explique un professionnel du monde judiciaire. « C’est ainsi qu’un certain nombre de détenues parviennent à conserver leur consommation. »

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour 7€/mois pendant 6 mois. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte -50%
Accédez à l'ensemble des articles et services de votre région pour 7€/mois

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct