Elisez le Ballon d’Or Huy-Waremme 2019

Que de chemin parcouru en un an pour Jordan Lomba, notre Ballon d’Or.
Que de chemin parcouru en un an pour Jordan Lomba, notre Ballon d’Or. - J.G.

Une semaine après les Nationales, les clubs de provinciales ont aussi repris le collier le week-end dernier. Pour tourner définitivement la page de 2019, nous vous proposons, comme c’est désormais la coutume au cœur de l’hiver, d’élire le Ballon d’Or de l’arrondissement Huy-Waremme. Un concours qui en est déjà à sa 10e édition.

La saison dernière, c’est Jordan Lomba qui avait été sacré devant Valton Ramadani (ex-Fize) et Anas Zougar (Verlaine). Un titre plus que mérité quand on voit la vitesse à laquelle l’Ampsinois a gravi les échelons depuis. Quelques mois après son sacre, le médian de Wanze/Bas-Oha (dont nous vous proposons l’interview dans la page suivante) troquait sa vareuse contre celle d’un Stade Waremmien en pleine reconstruction. Le saut en D2 amateurs ne l’a pas effrayé puisqu’il est rapidement devenu une des révélations de cette série. Ses qualités ont attiré l’attention bien au-delà de notre arrondissement puisqu’il a opté pour un transfert en Macédoine. Reste à voir si la transaction pourra se réaliser vu les indemnités que les Macédoniens doivent verser à ses anciens clubs formateurs.

Qui aura la lourde tâche de lui succéder au palmarès ? Nous avons sélectionné 9 éléments (un par club) en fonction de 3 critères :

– Le joueur doit avoir évolué dans un club de l’arrondissement Huy-Waremme (en D2 amateurs, en D3 amateurs ou en P1) durant l’ensemble de l’année civile 2019. Geer, promu en P1 au printemps dernier, n’entre donc pas en ligne de compte cette saison.

– Le joueur doit avoir disputé les deux parties de l’année civile dans le même club.

– Le joueur ne peut pas avoir remporté le trophée lors d’une édition précédente.

Comme chaque année, tous les secteurs de jeu sont représentés. On retrouve un gardien (Pire), trois défenseurs (Nawezi, Mbarga et Babitz), deux médians (Deflandre et Castela) et trois attaquants (Dessart, Guillaume et Neerdael).

Les votes (un par jour et par adresse mail) sont ouverts jusqu’au vendredi 31 janvier à 23h59. Toute tricherie ou tentative de manipulation des votes électroniques entraînera automatiquement l’annulation des votes pour le candidat favorisé.

LE PALMARÈS

Ballon d’Or 2010 :

Damien Deltour (Vyle-Tharoul).

Ballon d’Or 2011 :

Sammy Derwael (Lensois).

Ballon d’Or 2012 :

Axel Dheur (Huy).

Ballon d’Or 2013 :

Jérôme Lahaque (Hamoir).

Ballon d’Or 2014 :

Geoffrey Barrettara (Huy).

Ballon d’Or 2015 :

Terry Van Hove (Verlaine).

Ballon d’Or 2016 :

Damien Parthoens (Fize).

Ballon d’Or 2017 :

Youssef Guilmi (Verlaine).

Ballon d’Or 2018 :

Jordan Lomba (Wanze/Bas-Oha).

Laurent Maes

Jeudi, Janvier 23, 2020 - 19:07

Steve Babitz (Fize): Monsieur penalties

Steve Babitz.
Steve Babitz. - Y.A.

Grâce à son sang-froid aux 11 mètres, le back droit avait déjà joué un grand rôle lors du magnifique tour final de Fize qui avait failli déboucher sur une montée en D3. Il a inscrit 8 penalties consécutifs cette saison et n’en a manqué qu’un seul en 3 ans pour ses couleurs !

Jeudi, Janvier 23, 2020 - 18:55

Steve Dessart (Hamoir): comme le bon vin...

Steve Dessart.
Steve Dessart. - Y.A.

Steve Dessart est comme le bon vin : il se bonifie en vieillissant. Et là où certains reculent sur l’échiquier avec le poids des années, l’ancien médian est, lui, devenu un attaquant redoutable, capable de garder le ballon, de faire jouer ses partenaires et de marquer des buts. Avec son expérience, sa mentalité et son charisme, c’est un leader dont devraient s’inspirer les jeunes… mais aussi les moins jeunes.

Jeudi, Janvier 23, 2020 - 19:06

Nelson Nawezi, l’âme de Huy

Nelson Nawezi.
Nelson Nawezi. - Y.A.

Huy a perdu de nombreux cadres cet été. Pas, le fidèle Nelson Nawezi. Chez les Tricolores depuis sa plus tendre enfance, le défenseur représente l’âme du club. Ses blessures enfin derrière lui, il est de nouveau apte à mettre ses qualités et son expérience au service de ses couleurs.

Jeudi, Janvier 23, 2020 - 19:04

Nicolas Pire (Solières), un exemple

Nicolas Pire.
Nicolas Pire. - Y.A.

Un bon gardien est un gardien qui prend des points. Faux, dans le cas de Nicolas Pire. A chaque match, Nico sort des parades qui maintiennent ses équipiers dans le match… avant que la défense ne finisse par craquer. Sans lui, Solières aurait pris au moins 15 buts de plus !

Jeudi, Janvier 23, 2020 - 18:59

Olivier Castela incontournable sur l’échiquier stockali

Olivier Castela.
Olivier Castela. - Y.A.

Olivier Castela n’est pas le genre de joueurs qui éclaboussent les spectateurs de leurs stats. Lui, son rôle, c’est de récupérer les ballons devant la défense, de colmater les brèches et de faire jouer ses partenaires, sobrement. Une mission dont il s’acquitte tellement bien que son coach ne sait se passer de lui. S’il le souhaitait, il pourrait sas problème rendre des services plus haut.

Jeudi, Janvier 23, 2020 - 19:01

Shelton Guillaume (Verlaine) sur les traces de Guilmi

Shelton Guillaume.
Shelton Guillaume. - S.G.

Il y a deux ans, Youssef Guilmi avait explosé les scores de notre Ballon d’Or après avoir fait de même avec les défenses de D3. Depuis, Shelton Guillaume a marché sur ses traces. Sans ses buts, Verlaine ne serait jamais monté. Depuis son doublé contre Solières, il est devenu le meilleur buteur de la D2, avec 17 réalisations. Verlaine est d’ailleurs devenu trop petit pour lui. Il s’apprête à quitter le club. Avant le 31 janvier ou en été ?

Jeudi, Janvier 23, 2020 - 19:09

Henri Neerdael (Wanze/Bas-Oha): le renard des surfaces

Henri Neerdael.
Henri Neerdael. - Y.A.

Au printemps 2018, Henri Neerdael décidait de revenir à Wanze/Bas-Oha, 7 ans après son départ. Malgré une blessure, il a réussi à décrocher le titre de meilleur buteur. Ses 10 réalisations cette saison contribuent à nouveau aux belles performances réussies par le club, actuellement 3e en P1.

Jeudi, Janvier 23, 2020 - 19:03

Antoine Deflandre (Waremme): le médian a pris du galon

Antoine Deflandre.
Antoine Deflandre. - S.G.

Rares sont les Waremmiens qui sont restés au bercail durant l’entresaison. Alors qu’il n’avait pas toujours la confiance de Stéphane Demets, Antoine Deflandre a décidé d’être de ceux-là. A 22 ans, il est devenu un cadre de l’équipe et a confirmé le bien qu’on pensait de lui. Replacé en 8, l’ancien meneur de jeu a gagné en maturité.

Jeudi, Janvier 23, 2020 - 19:05

Marie Mbarga (Warnant): du physique et de l’expérience

Marie Mbarga (Warnant): du physique et de l’expérience

Arrivé il y a 18 mois, Marie Mbarga s’est rapidement imposé en défense centrale chez les Warnantois sous la houlette de Pierre Longueville, au point d’attirer un moment l’attention de clubs comme Visé. Costaud et solide sur l’homme, il n’est pas étranger au leadership actuel des joueurs désormais coachés par Stéphane Jaspart.

Article offert
Nous vous permettons exceptionnellement de lire cet article dans son intégralité pour vous faire découvrir notre nouvelle édition digitale
- 10X plus d'informations régionales sur ce nouveau site -
Chargement
Tous

En direct

Le direct