Ferber, l’homme qui doit régler les maux offensifs de l’Union

L’avant-centre manque encore de rythme.
L’avant-centre manque encore de rythme. - Belga

Le début de saison de l’Union Saint-Gilloise est paradoxal. Séduisante dans le jeu, dominatrice dans les échanges, la bande à Thomas Christiansen pèche à la concrétisation de ses nombreuses opportunités. Si les Saint-Gillois ont déjà trouvé le chemin des filets à dix reprises, on était en droit d’attendre plus du secteur offensif, notamment ce samedi face à Louvain (1-1).

Découvrez l'abonnement numérique LaMeuse pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique La Meuse pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct