Ste-Ode: «Avec moi, chacun est libre de ses convictions»

«
C’est le travail qui paye enfin
», selon Pierre Pirard.
« C’est le travail qui paye enfin », selon Pierre Pirard. - D.R.

«  J’ai ensuite travaillé dans l’industrie pharmaceutique puis j’ai fait une licence sciences politiques. » Durant ses études, il rencontre sa femme, originaire de Sainte-Ode. «  Et depuis, cela fait 32 ans que je vis ici. Malgré mes origines liégeoises, mes vraies racines sont à Sainte-Ode

Découvrez l'abonnement numérique LaMeuse pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique La Meuse pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct