Bientôt plus de jours de télétravail pour les frontaliers belges?

Le seuil de tolérance pourrait passer de 24 à 69 jours.
Le seuil de tolérance pourrait passer de 24 à 69 jours. - Photo News.

Pour éviter des abus de délocalisation de société, un employé frontalier travaillant au Grand-Duché de Luxembourg doit pouvoir prouver au fisc belge qu’il est bien présent sur le territoire luxembourgeois pour prester ses heures. Si ce n’est pas le cas, il sera soumis au régime fiscal belge.

Découvrez l'abonnement numérique LaMeuse pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique La Meuse pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct