Luxembourg: derrière la prospérité, la salle de shoot

Luxembourg: derrière la prospérité, la salle de shoot

«Ici au Luxembourg, on parle de 2.000 usagers de drogues fortes. Pour un pays qui compte 600.000 citoyens, c’est beaucoup», explique à l’AFP Patrick Klein, le directeur de l’Abrigado, un mot qui signifie «à l’abri» en portugais.

Découvrez l'abonnement numérique LaMeuse pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique La Meuse pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct